Appel à une Votation Lycéenne !

  PDF Imprimer

Aujourd’hui tout le monde le sait, il y a un problème au lycée: 150000 jeunes sortent du système sans diplôme chaque année, les mouvements lycéens sont réprimés, l’orientation est subit plutôt que choisie, les classes se surchargent, les personnels sont de plus en plus précaires et des lycéens sans papiers se font expulser.

Le Gouvernement prétend réformer. Mais il mène des politiques qui suivent des logiques de rentabilité, de concurrence et de méritocratie élitiste que nous refusons.

 

Pour toutes les raisons suivantes, nous appelons les acteurs du monde éducatif à se mobiliser !

Nous appelons les lycéens aux urnes d’une votation lycéenne !

 

 

 

Luc Chatel renforce les inégalités


Lycée à deux vitesses

Déjà à l'œuvre avec la suppression de la carte scolaire, les logiques de concurrence et d'inégalités entre les établissements sont renforcées avec l'introduction de l'autonomie de gestion par les lycées d'une partie des heures de cours en groupe. Mais qui va en profiter le plus, les lycées d'élites ou les lycées ghettos ?!

 

Filières hiérarchisées

En excluant de certaines filières, des matières fondamentales du tronc commun, le gouvernement renforce les inégalités entre ceux qui emprunteront les « voies d'excellences» et les autres. Alors que la réforme des lycées affirme le besoin d’une meilleure orientation, elle renforce les inégalités et interroge sur sa capacité à mieux orienter quand on supprime des conseillers d’orientation, qu’on attribue leurs missions à des personnels non formés pour cette tâche, et qu’on éloigne toujours plus l’élève de son projet de vie, aggravant les problèmes d'un système d'orientation déjà défaillant.


 

Nos conditions d’études se dégradent


Suppressions de postes

Après l’annonce de 13 500 postes de moins pour la rentrée 2009, c’est 16 000 suppressions de plus qui sont annoncées pour 2010. En tout c’est 80 000 postes de moins dans l’Education Nationale d’ici 2012! Conséquences : des conditions d’études de plus en plus précaires pour les lycéens avec des classes surchargées,… Et un prétexte de plus pour embaucher vacataires et contractuels, plus précaires, moins formés, et qu’on peut virer à tout moment.

 

Profs moins formés

Les profs vont apprendre leur matière plutôt qu’apprendre à enseigner ! Avec la « masterisation » ils vont apprendre sur le tas et arriveront devant les classes sans expérience. C’est comme ça qu’on aide les élèves en difficulté ?! En effet, les stages sur la base du volontariat proposés par la réforme ne compensent pas l’absence de professionnels qualifiés pour répondre aux besoins des élèves !


 

Pour un droit à une éducation de qualité, dans la filière de son choix, nous voulons :


L’embauche massive de conseillers d’orientation

Pour transmettre des connaissances, des savoirs faire, et des qualifications, au travers d'une pédagogie adaptée, pour emmener l’ensemble des élèves sur le chemin de la réussite

 

Des profs plus nombreux et mieux formés

Et de conseillers principaux d’éducation, pour assurer un véritable suivi individualisé tout au long de la scolarité des élèves. On veut choisir notre orientation plutôt que de la subir !

 

Une école pour l’égalité !

Une nouvelle carte scolaire garante d’une mixité sociale sur l’ensemble du territoire, la garantie du cadrage national des diplômes, et l'embauche de personnels formés, plutôt que de brigades d’interventions, notamment dans les lycées des zones les moins favorisées.

 

Une école pour le progrès social !

Qui permet à tous de comprendre la société en donnant une véritable place aux sciences sociales (SES et ECJS pour tous), et en faisant du lycéen un véritable citoyen en formation. Les instances de la démocratie lycéenne doivent être décisionnelles, et la presse nationale doit être accessible dans tous les lycées !

 
Source : http://votationlyceenne.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=46:appel-a-une-votation-lyceenne-